Chronologie Ultime : The Légend of Zelda

Bonjour, à tous et à toutes.

Aujourd’hui, je vais vous expliquer la Chronologie des Zeldas.

Je n’ai pas joué à tous les zeldas. Ils sont marqués par une écriture rouge.

J’ai donc du, m’aider de Wikipedia, donc normal pour les copiés-collés foireux.

Sur certains épisodes, les personnages ne sont pas listés, car ils sont beaucoup trop.

Je n’accepterais aucune critique négative non constructif. Toutes insultes entrainera un bannissement temporaire du service de commentaire !


Univers principal
La tradition divine et le Héros du temps


Skyward Sword :

Tout a commencé sur l’île de Célesbourg, qui est la ville natal de notre Link. Link est membre d’une école de chevalerie. Dans le ciel, il y a ce qui s’appelle le Cumulonimbus où se trouve l’île aux chant, qui sera importante durant l’aventure de notre Link. Dans l’univers qui se trouve en dessous de l’île, il y a trois grande zones : La forêt de Firone,  le volcan d’Ordinn et le désert de Lanelle. Link doit retourner dans toutes les zones plusieurs fois avec des objets spécifiques comme l’écaille du dragon d’eau, les boucles ignifuges ou encore le grappin. Il doit se rendre dans ces trois contrées pour rencontrer les trois dragons Lanelle, Ordinn et Firone afin de compléter le chant du héros.
Pour pouvoir alterner entre ces univers, Link utilise comme monture un célestrier vermeil, race rare des célestriers, doté d’une couleur rouge.
A la toute fin de l’aventure, Link aura la possibilité de franchir la porte du temps. Cette porte sépare l’époque actuelle du passé. Elle permet dans ce jeu de se retrouver à l’époque de la bataille de la Déesse Hylia et l’Avatar du Néant. Elle se trouve dans le Temple du sceau (anciennement Temple du temps et de la déesse Hylia). La porte du temps est activée par l’éclat céleste que produit l’épée de l’élu.

 

L’histoire : 

Skyward Sword est un préquelle par apport à Ocarina of Time.

Il y aurais une légende qui raconte qu’une déesse éleva une des parties des terres vers les cieux ainsi que les humais qui y habitaient pour les protéger des dangers que procurais les ténèbres. Link habite sur cette île qui se nomme Célesbourg, Link appartient à une école de chevalerie. Son amie, Zelda, est emporté par une tornade. Link, peu de temps à prés fait la découverte d’une épée mystérieuse. la Skyward Sword. Il comprend dés l’ors que cette épée est habitée par une entité nommé Fay, qui a était envoyé par la déesse pour guider l’élu  dans sa mission. En apprenant l’existence d’un monde en-dessous de son île. Link, part donc à sa découverte. Il y découvre un monde remplis de mystère et d’une grande beauté. mais teinté par la présence des ténèbres. Un monde où, il doit retrouvé Zelda.

Un des principales antagonistes du jeu, se nomme Ghirahim, ou Lord Ghirahim. Tout au long de l’aventure, il n’aura de cesse à provoquer des combats. où même pour se battre contre Link et ainsi gagner du temps pour localiser Zelda. C’est un démon, tout comme Fay, l’esprit d’une épée qui à pour maître le seigneur démoniaque, L’avatar du néant. Ghirahim aspire à libérer son maître de la prison qui le retient depuis des siècles[9]. L’Avatar du Néant a été autrefois combattu et enfermé par la déesse. Il parvient tout de même à briser le sceau à plusieurs reprises, apparaissant sous la forme d’un monstre hideux, le « Banni », que Link doit combattre et sceller à nouveau.

 

Cet épisode permet de conter l’origine de plusieurs icônes importantes de la série. À commencer par la création de l’Épée de Légende, appelée également la Master Sword, qui est un des éléments au cœur de la série. Beaucoup de détails des précédents jeux sont également approfondis dans cet opus concernant la Triforce. Enfin, on apprend l’existence d’une quatrième déesse, même si elle est apparue bien après les trois autres, qui a longtemps été soupçonnée d’exister dans la série : Hylia (dont Zelda est la réincarnation). De nombreuses théories établissent une similitude entre elle et la déesse du temps.

Link finit par vaincre définitivement Ghirahim, qui libère son maître, l’Avatar du Néant. Celui-ci rend à Ghirahim sa vraie forme, celle d’une épée démoniaque pour obtenir sa force. Link l’affronte dans les limbes, et le tue. Mais l’Avatar du Néant (ancêtre de Ganondorf) lance une malédiction sur les descendants de Link et Zelda, promettant que l’incarnation de sa haine les poursuivra pour l’éternité. Et il semble évident que Ganondorf n’est autre que le résultat de cette réincarnation.

 

Personnage : 

On retrouve dans ce jeu le personnage de Zelda sous les traits de la réincarnation de la Déesse Hylia. Elle doit retrouver ses souvenirs et comprendre son rôle dans les différentes sources sur la Terre. Zelda éprouve des sentiments pour Link, qui sont réciproques.
Link : Il est élève dans l’école de chevalerie de Celesbourg mais se révélera être l’élu de la Déesse Hylia. Zelda et Link sont amis depuis l’enfance dans ce jeu. Link aura comme quête principale de retrouver Zelda dans les différentes régions sur la Terre.
Célestin : C’est un camarde d’école de Link qui est sensible, naïf et vulnérable. Link, avec quelques quêtes annexes va lui apporter de l’Endurol (Potion pour l’endurance) pour qu’il puisse augmenter sa force physique.
Hergo : Élève de l’école de chevalerie, de grande taille, musclé avec une houppette rouge disgracieuse (cf Ghirahim à̱ la fin du jeu) et 2 acolytes soumis à ses cotés, Hergo déteste Link. Depuis le début du jeu, il y a une rivalité entre eux deux car ils éprouvent tous deux des sentiments pour Zelda. Ils vont devenir amis au fil de l’aventure et Hergo va veiller sur Impa dans le temple du sceau à l’époque actuelle.
Orbo : Élève de l’école de chevalerie, ami soumis d’Hergo, Orbo est méchant et manipulateur. Il va grâce à une quête annexe, confier à Link une lettre pour Grida, où il lui avoue ses sentiments.
Latruche : Élève très discret de l’école de chevalerie, il est le meilleur ami d’Orbo et d’Hergo. Il est passionné par les insectes.De nuit, Link pourra lui vendre ce qu’il possède contre des rubis.
Kiko : Élève de l’école de chevalerie, Kiko est talentueux, impliqué et responsable. Il fait souvent la morale aux autres élèves pour montrer l’exemple. Il est amoureux de Grida et il est le fils de Canita.
Grida : Seule fille de l’école qui est en classe supérieure, elle possède un grand caractère et ne se laisse pas faire. Elle est amoureuse de Kiko.
Fay : Esprit de la Déesse Hylia, créé dans le but de guider l’élu vers sa destinée. Elle accompagnera Link tout le long de son aventure.
DL-301 R Récupix : Ancien modèle d’androïde donné à Dorco par son grand-père. Récupix peut voler et transporter des objets lourds en traversant les nuages. Il aidera Link pour quelques quêtes tout en le méprisant et éprouve une grande admiration pour Fay.
Firone : Dragon d’eau serviteur de la déesse. Elle possède une partie du chant du héros. Elle a pour réputation d’avoir un gros appétit.
Ordinn : Dragon de feu serviteur de la déesse. Il sait beaucoup de choses et peut vous transmettre son savoir.
Lanelle : Dragon de foudre serviteur de la déesse. Il est assez vieux et il vous faudra lui redonner vie à un moment du jeu.
Le Banni : Bête immense scellée au fond du Vallon du Sceau. Elle est l’incarnation du mal. Ce monstre est la forme animale de l’Avatar du Néant.
Avatar du Néant : Forme humaine du Banni, c’est le boss final du jeu. C’est lui qui est à l’origine de la guerre relatée dans la légende de la Déesse Hylia. Il est le maître de tous les démons de la terre
Ghirahim : Il est le serviteur de l’Avatar du Néant. C’est lui qui a kidnappé Zelda dans le but de faire revenir son maître à la vie. Imbu de sa personne, il s’est autoproclamé Monarque Démoniaque. Il est l’exact opposé de Fay.
Impa : Servante de la Déesse Hylia, cette femme à pour mission de protéger Zelda le temps que Link éveille l’âme de héros qui sommeille en lui.

 

Fiche technique :


The Minish Cap :

L’histoire :

La porte vers le monde des Minishs s’ouvre une fois tous les 100 ans. Lors de la fête qui précède l’ouverture de la porte, Vaati lance un sort sur Zelda qui l’a transforme en une statues de pierre. Durant ces événement.

Link, l’amis d’enfance de la princesse est présent et décide de tout faire pour sauver Zelda. Plus tard, Link rencontre Exelo un chapeau qui doit sa forme à Vaati, son apprentis, qui lui dérobe un chapeau exauce les vœux de son porteur, qui décide d’aider Link après avoir été sauver par celui-ci.

 

Personnage : 

Les Minishs qui aident Link dans ce jeu font leur première apparition avec ce jeu. Pour les habitants d’Hyrule, ils sont une légende : d’une taille miniature, ils ont aidé les hommes il y a fort longtemps. Ils sont cependant visibles des enfants et vivent dans les greniers, les arbres et les fissures des murs et montagnes. Link rencontre les Minishs grâce à Exelo, un chapeau vivant, qui devient son allié et lui permet de rapetisser. Il découvre ainsi les peuples Minishs : sylvestres dans la forêt du sud-est, forgerons dans la montagne du nord-ouest et citadins cachés dans la ville d’Hyrule.

 

Fiche technique :


Four Swords :

Histoire :

L’histoire de Four Swords se déroule après les événements de The Minish Cap. Vaati, mage du vent, à été banni du royaume d’Hyrule qui es désormais en paix.

La légende raconte qu’il y a bien longtemps, Vaati apparut dans le royaume d’Hyrule, et kidnappa toutes les filles qui lui plaisaient. Un jeune homme apparus alors muni seulement d’une épée, et réussit à enfermer Vaati dans son épée. Les jeunes filles ainsi sauvées racontent que lors d’un mouvement de son épée, le corps du jeune héros se sépara en quatre. Cette épée fut alors nommée l’épée des Quatre, et un temple fut alors construit pour la protéger.

Des années plus tard, la princesse du royaume d’Hyrule, Zelda, possédant la capacité de détecter les forces maléfiques, s’est vue remise la tâche de protéger l’épée de Quatre. Sentant l’accroissement d’une force maléfique autour de l’épée elle appela son ami Link pour venir avec elle voir le sceau de l’épée. Malheureusement pour eux, Vaati avait réusi à se libérer du sceau de L’épée, et s’échappa de nouveau dans le royaume d’Hyrule.

Link prit alors l’épée de Quatre et se divisa en quatre grâce à son pouvoir pour combattre Vaati qui était revenu. Link dut traverser trois mondes : la mer d’arbre, la cave croulante et la montagne de la mort. Chaque zone renferme une fée qui offre à Link une clé d’argent, qui permettent d’ouvrir la porte du palais de Vaati. Link élimina Vaati mais il réapparut de nouveau. Link récupéra les clés en or, comme celles en argent, puis élimina encore Vaati mais celui-ci réapparut une troisième fois, et fut détruit grâce à l’épée de Quatre.

 

Fiche technique :


Ocarina of Time :

Le royaume d’Hyrule est le résultat de l’unification de plusieurs contrées où vivent différents peuples, avec lesquels Link peut interagir. Les Kokiris sont des enfants semblables à des Hyliens mais qui ne grandissent jamais. Ils reçoivent à leur naissance une fée chargée de veiller sur chacun d’eux et ne peuvent pas quitter la forêt. Les Gorons, êtres robustes dotés d’une force phénoménale et semblables à un rocher une fois repliés sur eux-mêmes, sont insensibles à la lave et se déplacent en roulant. Ils ont à leur tête Darunia. Les Zoras sont des êtres marins mi-hommes, mi-poissons avec à leur tête le roi Zora. Les Sheikahs, peuple quasiment éteint puisqu’on ne dénombre plus qu’un seul individu : Impa, la nourrice de Zelda. Enfin, les Gerudos, qui ont la grande particularité de n’être composés que de femmes. Un seul homme Gerudo naît par siècle et le dernier en date n’est autre que Ganondorf. Il est selon leur loi devenu leur chef bien qu’elles ne le reconnaissent pas en tant que tel, en raison de la violence de ses méthodes. En son absence, c’est Nabooru qui est à leur tête.

Le monde dans lequel Link évolue est vaste et se découvre au fur et à mesure de la progression du scénario. Au centre de ce monde se trouve la plaine d’Hyrule, qui ouvre à plusieurs régions différentes : la forêt Kokiri, les bois Perdus, le ranch Lon-Lon, le bourg d’Hyrule menant au château du même nom, le village Cocorico, le mont du Péril renfermant le village Goron, le domaine Zora, le lac Hylia, la vallée Gerudo et le désert hanté. Au cours de sa quête où il devra obtenir les pierres ancestrales et réveiller les sages, Link devra explorer différents donjons. Durant son enfance, Link se rend dans trois donjons, correspondant aux lieux abritant les trois pierres ancestrales : l’arbre Mojo, la caverne Dodongo et Jabu-Jabu. À l’âge adulte, Link explore les temples de la Forêt, du Feu, de l’Eau, de l’Ombre et de l’Esprit. Le temple du Temps est au carrefour de l’enfance et de l’âge adulte : il permet à Link de voyager dans le temps.

 

L’histoire :

Link, est une jeune garçon vivant dans la forêt Kokiri, village peuplé uniquement d’enfants. Un jour l’arbres Mojo, l’esprit protecteur de la forêt et père des Kokiris, le convoque par l’intermédiaire d’une fée nommée Navi. Il explique à Link qu’il doit lever une malédiction qui le ronge de l’intérieur de lui ; Link y pénètre et vainc une araignée géante, qui se nomme, Gohma. L’arbre Mojo explique alors à l’enfant qu’il vil cavalier du désert, Ganondorf, désire s’emparer de la Triforce, seul vestige de la fondation d’Hyrule composé de trois triangles d’or qui lui permettraient de voir ses vœux exaucés et ainsi de semer le chaos. Il lui faudrait néanmoins pour ce faire ouvrir le Saint Royaume au moyen de trois pierres ancestrales[c 1],[m 2]. Il lui confie alors une de ces pierres, l’émeraude Kokiri, et lui demande de rencontrer la princesse Zelda pour l’aider dans sa quête, avant de mourir frappé par la malédiction jetée par Ganondorf.

Au château, la princesse Zelda demande à Link de récupérer les deux autres pierres ancestrales[c 2]. C’est ainsi qu’il parvient à obtenir le rubis Goron que lui donne Darunia, chef du peuple Goron, puis le saphir Zora des mains de Ruto, princesse des Zoras. Link revient au château d’où s’enfuient à cheval la princesse et sa nourrice, Impa, poursuivies par Ganondorf. Zelda parvient à lancer à Link l’ocarina du Temps, seul moyen d’ouvrir le Saint Royaume. Link se rend alors au temple du Temps, dans la citadelle d’Hyrule, où il parvient à débloquer l’accès vers l’épée de Légende en jouant le chant du Temps avec l’ocarina et en entreposant les trois pierres sur les socles dédiés. Quand il prend l’épée, il se retrouve face à Ganondorf, qui le remercie d’avoir ouvert pour lui le Saint Royaume et ainsi d’avoir assuré sa victoire[c 3].

Link se réveille sept ans plus tard dans le Temple de la lumière, accueilli par Rauru. Ce dernier lui apprend être un des sept sages qui jadis ont bâti le Temple du temps pour garder la Triforce[c 4]. En ouvrant les Portes du Temps, Link a malgré lui ouvert la voie à Ganondorf qui a en a profité pour voler la Triforce dans le Temple de la Lumière[c 5]. Il règne sur Hyrule depuis sept ans et a transformé cette terre en chaos. Il lui explique ensuite que les sept sages pourraient emprisonner Ganondorf dans le sceau dimensionnel à jamais, mais que cinq d’entre eux, inconscients d’être des sages, se trouvent sur les terres d’Hyrule dévastées par le règne de Ganondorf[c 6].

Link revient dans le Temple du Temps et rencontre Sheik, un mystérieux personnage qui lui apprend être descendant du peuple Sheikah. Il le guidera tout au long de sa quête des sages, chacun responsable d’un des cinq temples d’Hyrule : le Temple de la Forêt, le Temple du Feu, le Temple de l’Eau, le Temple de l’Ombre et le Temple de l’Esprit. Chaque temple abrite un monstre de Ganondorf qui, une fois vaincu, permet de réveiller le sage du temple concerné. Après avoir éveillé le sixième sage, Link rencontre une dernière fois Sheik, qui lui révèle que la Triforce s’est brisée en trois morceaux au moment où Ganondorf s’en est emparé : la Force, la Sagesse et le Courage. Ne possédant plus que la Force, le Prince des Ténèbres ne peut régner totalement sur le monde. Il est donc à la recherche des deux autres parties que seuls possèdent les élus du Destin. Link apprend être détenteur de la Triforce du Courage tandis que la Triforce de la Sagesse est détenue par le septième et dernier sage, qui a pour rôle de guider les six sages éveillés[c 7]. Sheik révèle alors à Link sa véritable identité : la princesse Zelda, déguisée pour se cacher de Ganondorf. C’est elle qui possède la Triforce de la Sagesse et qui est le septième sage. Elle confie à Link les flèches de lumière qui permettront de vaincre Ganondorf quand soudain, ce dernier la fait prisonnière et lui dérobe la Triforce de la Sagesse.

Link accède à ce qui était le château d’Hyrule, aujourd’hui château de Ganondorf, au moyen d’une passerelle créée par les six sages, pour délivrer la princesse et anéantir Ganondorf. À l’intérieur, il détruit les barrières protectrices protégeant l’entrée de la Tour puis accède à celle-ci. Ganondorf l’y attend et, après un combat acharné, Link le vainc et retrouve la princesse. La tour s’effondre alors sur elle-même. S’engage une course contre la montre à l’issue de laquelle Ganon, la transformation maléfique de Ganondorf, surgit des ruines. Un nouveau combat commence et, après une lutte acharnée, Link parvient à affaiblir la bête et à lui porter le coup de grâce. Zelda appelle alors les six sages qui, en conjuguant leurs pouvoirs, ouvrent le Sceau dimensionnel et envoient Ganon dans le vide infernal. Détenant toujours la Triforce de la Force, il jure de se venger des descendants de ses ennemis[c 8]. Débarrassé du Malin, le Royaume d’Hyrule retrouve alors la paix. La Princesse Zelda renvoie Link dans son enfance au moyen de l’Ocarina du Temps.

 

Personnage :

Le personnage principal du jeu est Link, héros de la saga The Legend of Zelda et incarné par le joueur. Il est aidé dans sa quête par la princesse Zelda et le personnage Sheik dont elle prend l’apparence à l’âge adulte. L’antagoniste est une nouvelle fois Ganondorf, que Link doit combattre à la fin du jeu. Dans la recherche des pierres ancestrales et des médaillons, Link est aidé par différents habitants d’Hyrule parmi lesquels se cachent les sages qu’il doit réveiller : Saria, membre des Kokiris et sage de la forêt ; Darunia, chef des Gorons et sage du Feu ; Nabooru, membre des Gerudos et sage de l’Esprit ; Impa, membre du peuple Sheikah et sage de l’Ombre ; Rauru, sage de la Lumière ; et Ruto, membre des Zora et sage de l’eau.

Les compagnons récurrents de Link sont au nombre de deux. Le premier, Navi, petite fée envoyée par l’arbre Mojo, suivra Link pendant toute l’aventure et lui rappellera des choses importantes ou lui donnera des informations sur certaines choses, comme les points faibles des ennemis. Le second, Épona, jument élevée au ranch Lon Lon par Malon, suivra Link durant tout son périple, pour lui faire traverser la plaine d’Hyrule plus rapidement.

 

Fiche technique :


Enfance
Protection du Saint Royaume
Le monde de l’ombre et la descendance du Héros


Majora’s Mask :

Dans ce jeu, Link, le héros de la saga, se retrouve dans le monde de Termina, après s’être perdu en cherchant Navi, sa fée, qu’il avait perdue en Hyrule. Cet univers est constitué d’une ville (Bourg Clocher, au centre, où le joueur commence sa quête), d’une montagne enneigée (pics des neiges), d’une vallée désertique et hantée (vallée Ikana), d’un marais (marais de Bois-Cascade) et d’une baie(Plage de la grande baie). On y trouve aussi un ranch (Romani).
Ce monde connaît avant la venue de Link de grands problèmes, souvent causés par l’ennemi de ce dernier : le masque de Majora porté par Skullkid.
Cet univers est peuplé de personnes qui ont perdu le bonheur, qui le recherchent donnant ainsi naissance à une myriade de quêtes annexes. Le fait de finir le jeu à̱ 100% permet de débloquer l’intégralité du générique de fin. Certaines de ces personnes sont aussi liées à l’intrigue principale, et c’est en les aidant, le plus souvent après leur mort, que les donjons deviennent accessibles.

L’histoire :

L’histoire suit directement celle d’Ocarina of Time. Après la victoire contre Ganondorf, Link décide de se lancer dans une quête intérieure, à la recherche d’un véritable ami.

Alors qu’il parcourt la forêt avec sa jument Epona, il est attaqué par Skull Kid, un enfant de la forêt portant un étrange masque, aidé par deux fées, Taya et son frère Tael. Epona, effrayée, désarçonne Link et Skull Kid, profitant du fait que Link soit inconscient, subtilise l’ocarina du Temps ainsi qu’Epona. Link se lance alors à sa poursuite. Mais Skull Kid lance une malédiction sur Link qui le transforme en peste Mojo.

Afin de retrouver sa forme originelle, il doit retrouver Skull Kid et récupérer l’objet qui lui a été pris. Il peut plus ou moins compter au cours de sa quête sur l’aide de Taya la fée, abandonnée par Skull Kid. Link va alors aboutir dans un monde étrange et inconnu, Termina, sur lequel la Lune menace de s’écraser dans 72 heures. Grâce à l’ocarina du Temps, Link peut revivre autant de fois qu’il le veut ces 72 heures, aider les habitants de ce monde, collectionner des masques, arrêter Skull Kid et sauver Termina.

Son but dans cet opus est de libérer les quatre géants, dans les quatre temples de Termina (le temple de Bois-Cascade au sud, le temple du pic des Neiges au nord, le temple de la Grande Baie à l’ouest et le temple de la forteresse de Pierre dans la vallée d’Ikana à l’est) pour réussir à stopper la chute de la Lune.

 

Fiche technique :


Twilight Princess :

Le jeu se passe dans le royaume d’Hyrule ainsi que celui du crépuscule. Hyrule est divisée en sept contrées :

  • les terres de Latouane dirigées par l’esprit éponyme, contenant Toal ;
  • les terres de Firone dirigées par l’esprit éponyme, contenant la forêt de Firone et le sanctuaire de la forêt ;
  • les terres d’Ordinn dirigées par l’esprit éponyme, contenant le village Cocorico et la montagne de la Mort ;
  • les terres de Lanelle dirigées par l’esprit éponyme, contenant la rivière Zora, le lac Hylia, la citadelle et le château d’Hyrule ;
  • le désert Gerudo, contenant la tour du Jugement et la chambre du Miroir ;
  • le massif des Pics Blancs, contenant les ruines des Pics Blancs ;
  • les cieux, contenant Celestia

 

Histoire :

Link est au début un jeune fermier de Toal qui vit avec ses quatre amis et sa meilleure amie: Iria. Malheureusement, elle se fait capturer, ainsi que les autres par des monstres montés sur des sangliers. À la recherche de ses amis, Link aperçoit un mur noir inquiétant et se fait emporter au Royaume du Crépuscule. Un agent du crépuscule essaie de l’éliminer, mais la Triforce du courage l’en empêche et transforme notre héros en loup. Plus tard, au château d’Hyrule, là où il s’est fait emprisonner, Link rencontre Midona, qui le libère, puis la princesse Zelda qui lui apprend que ce monde est en fait leur monde conquis par Xanto, le roi des Ombres. Pour libérer sa région du règne du Crépuscule, il doit retrouver des perles de lumière, dispersées dans tout le territoire. Il en fera de même avec toutes les régions d’Hyrule. Après avoir accompli cette tache, l’Esprit gardien de la lumière de ladite région lui redonnera sa forme humaine.
Midona l’entraîne en quête des cristaux d’Ombre, censés détenir le pouvoir de ses ancêtres. Il ira dans le temple Sylvestre située dans la forêt de Firone, escaladera la Montagne de la Mort où se trouvent les mines Gorons et explorera le temple abyssal du lac Hylia. Après ce dernier donjon, il tombe nez-à-nez avec Xanto, le faux roi du royaume du Crépuscule et l’ennemi de Midona, qui réveille la malédiction de Link (ce qui le change à nouveau en loup), prend les cristaux d’ombre et expose Midona à la lumière de l’esprit Lanelle, ce qui l’affaiblit gravement. Link emmène donc Midona auprès de la princesse Zelda, qui offre son énergie vitale en sacrifice pour la sauver. Pour lever sa malédiction, Link part dans la forêt de Firone, au fond de laquelle il trouve un sanctuaire dans lequel il trouve l’épée de légende, qui lui rend sa forme humaine. Midona récupère le fragment de magie qui empoisonnait Link, lui permettant de se changer en loup à volonté.
Midona entraîne ensuite Link dans le désert Gerudo. Là, il y découvre les vestiges de la tour du Jugement, où il apprend que Xanto est le sous-fifre du Seigneur Ganondorf. Link apprend qu’il existe un point de connexion entre les deux mondes dans ce temple. Mais le miroir des Ombres, qui sert de « pont » est brisé, et Link doit retrouver les fragments du miroir « dans les montagnes enneigées, le passé, et les cieux ».
Il s’aventure sur la montagne du yéti, qu’il suit au snowboard, et aide à soigner sa femme, qui est devenue un monstre après s’être contemplée dans le deuxième fragment du miroir. Dans le sanctuaire de la forêt, il découvre la porte du temps, qui l’emmène au temple du temps, où se trouve le troisième fragment de miroir et un mystérieux bâton, censé pouvoir ramener Baba (amie que Link rencontre et qui le téléporte à l’entrée du donjon) auprès de son peuple. Suit une période où notre héros aide Iria, qu’il a retrouvée amnésique à Cocorico, à retrouver la mémoire. Enfin, dans le sous-sol de l’église de Cocorico, il découvre un ancien canon qui, réparé, l’emmène à Célestia, patrie de Baba qui se trouve au-dessus des nuages, où il trouve le troisième fragment de miroir.
Link retourne donc au sommet de la tour du Jugement où il reconstitue le miroir et où les Sages ayant enfermé Ganondorf dans le Crépuscule dévoilent que Midona n’est autre que la princesse du Crépuscule, maudite par Xanto. Link ouvre ensuite le passage vers le monde des Ombres, traverse le Palais du Crépuscule et rencontre Xanto, qui fait un bref discours sur les raisons de son usurpation avant d’engager le combat avec Link, qui triomphe et récupère donc les cristaux d’ombres.
Link se prépare ensuite à affronter Ganondorf, qui a pris le contrôle du château d’Hyrule et qui a kidnappé Zelda. Link affronte tout d’abord cette dernière, possédée par Ganondorf, puis celui-ci sous la forme de la créature Ganon, puis à cheval avec l’aide de Zelda, et enfin à l’épée. Après avoir triomphé de ce dernier combat, Link aperçoit la silhouette d’une jeune fille titubante au loin, qui n’est autre que Midona ayant reprise son apparence de princesse du Crépuscule.
La scène qui suit le générique de fin montre Link, Zelda et Midona au sommet de la Tour de Jugement, s’échangeant quelques mots d’adieux à la suite desquels Midona repart dans son royaume et détruit définitivement le miroir des Ombres, afin de couper tout lien entre le monde de la Lumière et celui des Ombres.

 

Fiche technique :


Four Swords Adventures :

Le jeu se déroule dans le Royaume d’Hyrule, divisé en plusieurs régions distinctes, avec en son centre le château d’Hyrule, lieu d’habitation de la princesse Zelda. Link explorera ensuite différents lieux, comme le lac Hylia, la montagne de la mort, le monde des ténèbres, le désert du doute, la marée, la côte, Hyrule sous la neige et la contrée des Cieux

L’Histoire :

Accompagnés de Link, la princesse Zelda et les six autres sages partent vérifier le sceau qui enferme le mage maléfique Vaati. C’est alors que le Link Noir apparait pour enlever les jeunes femmes. Pour les défendre, Link n’a pas d’autres moyens que d’utiliser l’Épée des Quatre. Mais en retirant la lame, il libère par la même occasion Vaati.
Link se réveille aux abords du lac Hylia. Grâce au pouvoir de l’épée, il se retrouve dupliqué en quatre exemplaires. À l’aide de Kaepora Gaebora, il va devoir aller libérer les sept sages des griffes de Vaati.

 

Fiche technique :


Âge adulte
Ganon scellé
Le Héros du vent et le nouveau monde


The Wind Waker :

L’univers du jeu se passe dans un vaste océan regorgant de petites îles, une première pour la série. Le joueur contrôle Link, le protagoniste de la série The Legend of Zelda. Il lutte contre son ennemi juré, Ganondorf, qui souhaite s’emparer de la relique divine du royaume englouti d’Hyrule, la Triforce. Link se déplace grâce à Lion Rouge, un bateau qui parle, en utilisant la Baguette du Vent qui lui permet de changer la direction du vent pour se déplacer d’île en île. Ainsi, il peut traverser des temples et donjons afin de récupérer les pouvoirs d’Excalibur, l’épée sacrée nécessaire pour vaincre Ganondorf. Il essaie également de retrouver sa sœur, Arielle, kidnappée au début de l’aventure par le roi Cuirasse.

Fiche technique :


Phantom Hourglass :

Ce je reprend un univers similaire à celui de The Wind Waker, à savoir un vaste océan peuplé de plusieurs îles de tailles plus ou moins importantes.

 

Histoire :

Après leur aventure survenue quelques mois auparavant dans The Wind Waker, Link, Tetra et toute l’équipe pirates sont partis au gré du vent, sur leur fidèle bateau, vers un nouvel horizon. Au gré des vagues, ils se dirigent vers un gigantesque manteau de brume, un navire abandonné mouille au milieu de l’épaisse couche de brouillard… Tetra, décide d’aller explorer le navire, mais elle n’avait pas prévu que l’exercice serait si éprouvant et se met en danger. Link tente alors de la sauver mais ses efforts sont malheureusement futiles, il se noie dans l’océan brumeux. À son réveil, il se retrouve sur une plage. Une petite fée nommée Ciela lui offre ses services pour retrouver le reste de son équipe disparue.

Le héros rencontre un vieillard mystérieux nommé Siwan, qui lui apprend à se battre et lui recommande d’aller voir le marin Linebeck pour se déplacer en mer. Mais il doit auparavant retrouver les esprits de la force, de la sagesse et du courage (qui n’est autre que Ciela elle-même) pour trouver le navire fantôme. Hélas, Tetra a été changée en statue, et le seul moyen de la sauver est de rendre ses pouvoirs à Siwan, en réalité le Roi des Mers, qui, après avoir été attaqué par une créature nommée Bellum les a perdu, entraînant le dérèglement du monde : apparition de nombreux monstres, séismes…

Pour battre Bellum, Link doit de nouveau parcourir les mers et trouver trois minerais rares donnés par le Roi des Mers à des tribus vivant sur des îles éloignées. Grâce à ces minerais, le forgeron Sazu peut forger une épée spectrale, la seule suffisamment puissante pour vaincre Bellum. Ceci fait, Link retrouve Tetra et son équipage, avant d’apprendre qu’il ne s’est en réalité écoulé que quelques minutes depuis le début de l’aventure.

Fiche technique :


Spirits Tracks :

Le jeu se déroule cent ans après les évènements de Phantom Hourglass, dans le nouveau Royaume d’Hyrule que Link et la Princesse Zelda (alors sous l’identité de Tetra) sont partis fonder à la fin de The Wind Waker.

Histoire :

Link est un jeune conducteur de train qui est convié au château d’Hyrule pour y recevoir son diplôme de conducteur des mains de la princesse Zelda. Celle-ci est inquiète pour son royaume : les voies ferrées qui parcourent Hyrule disparaissent peu à peu, et le ministre l’effraie. Elle se rend avec Link à la Tour des Dieux, lieu de résidence d’un des sages connaissant les voies ferrées. Link et Zelda découvrent que le ministre n’est autre qu’un démon du nom de Kimado voulant la résurrection du Roi Démon Mallard (enfermé par les divinités dans la Tour des Dieux), qui, avec l’aide d’un humain (Traucmahr) désireux d’être plus puissant que les dieux, fait disparaître les routes du royaume pour empêcher les temples d’Hyrule d’apporter la puissance nécessaire à la Tour des Dieux capable de contenir la force de Mallard. Pour revivre, Mallard a besoin d’une enveloppe corporelle puissante, celle de la princesse Zelda. Kimado obtiendra finalement son corps, Zelda ne demeurant plus qu’un esprit. Link se rend compte qu’il est à présent le seul à pouvoir voir et entendre Zelda, qui lui confie la Flûte de la Terre et l’accompagne à la Tour des Dieux, où ils rencontrent Bicelle, la sage de la Tour. Celle-ci leur apprend que les quatre sceaux retenant Mallard dans sa prison ont été brisés et Link part en compagnie de l’esprit de Zelda à la recherche des sages Locomos résidant dans chaque contrée (sylvestre, des neiges, marine et du feu) et referme les sceaux. Au sommet de la Tour des Dieux, ils vainquent Traucmahr (Zelda dans une armure spectrale déjà vue dans Phantom Hourglass), mais celui-ci les retient assez longtemps pour permettre à Kimado de ressusciter totalement Mallard, dont l’esprit occupe désormais le corps de Zelda. Le roi démon paralyse Traucmahr, qui comprend l’erreur qu’il a faite en s’alliant aux démons, qui s’enfuient à bord du train fantôme de Kimado. Link et Zelda partent ensuite dans la contrée des sables pour rencontrer le dernier sage qui leur indique l’emplacement du temple des sables où se trouve l’Arc de lumière, relique sacrée qui permettrait d’expulser l’âme de Mallard hors du corps de Zelda. Link part ensuite dans le monde des ténèbres où il détruit le train fantôme puis combat le corps de Zelda, possédée par le roi démon. Link réussir à chasser l’âme de Mallard du corps de Zelda, dont l’esprit regagne le corps. Link et Zelda entame donc un combat contre Mallard, qui entretemps a absorbé l’énergie vitale de Kimado et a adopté l’apparence d’un monstre semblable au Minotaure, à la suite duquel les esprits des sages Locomos (ainsi que celui de Traucmahr) rejoignent les dieux.

Note : Lors de l’arrivée au village de Papouasia (village de la contrée marine), Zelda demande à Link ce qu’il ferait lorsqu’ils auraient vaincu Mallard (au choix : « Guerrier », « Conducteur », « Je ne sais pas »). La cinématique qui suit le générique de fin change en fonction de la réponse choisie.

Fiche technique :


Enfance
Le déclin d’Hyrule et le dernier Héros


The Legend of Zelda: A Link to the Past est le troisième jeu de la série du même nom. Les évènements qui se déroulent dans le jeu prennent place avant ceux de Oracle of Ages et Oracle of Seasons (sortis en 2001). Le jeu se situe chronologiquement au début de l’univers parallèle de la série où Link a été incapable de vaincre Ganon dans l’épisode Ocarina of Time. Lors de sa sortie, A Link to the Past est une préquelle des deux premiers épisodes et se place donc avant les évènements se déroulant dans The Legend of Zelda. Le titre de la version occidentale est issu de cet élément

Abandonnant les zones désertiques des précédents opus, A Link to the Past se déroule dans un univers médiéval-fantastique habité, grouillant de vie, ce qui le rend plus crédible[6]. La carte d’Hyrule comprend des forêts, des montagnes, des châteaux, sur lesquels parfois se lève le brouillard, tombe la pluie ou éclatent des orages. Elle compte un seul village central, appelé Cocorico[6],[7],[8]. Les capacités de la console permettent à Nintendo de proposer des chutes de pierres dans la montagne, mais aussi de suggérer la densité du feuillage à travers lequel soleil peine à percer[9]. Chaque partie de la carte possède son identité visuelle propre[9].

A Link to the Past voit l’introduction du concept des deux univers parallèles dans lesquels le personnage peut se déplacer. Le premier, appelé Monde de la lumière, est le royaume verdoyant et luxuriant d’Hyrule, dans lequel Link et son oncle ont grandi. Le second est ce que fut le Royaume sacré appelé Terre d’Or, mais qui est devenu le Monde des ténèbres lorsque Ganon est entré en possession de la Triforce. Le Monde des ténèbres est une version altérée et négative d’Hyrule, dans laquelle l’eau est noire et d’une couleur gris-verte désagréable, l’herbe est morte, les crânes de mort remplacent les rochers, les arbres arborent des visages et des voleurs subtilisent des items au personnage. Il n’y a aucun humain dans le Monde des ténèbres. Les créatures du Monde des ténèbres changent de forme en fonction de leur nature : si Link ne possède pas la Perle de lune, il est transformé en lapin rose. Chaque lieu présent dans le Monde de la lumière a son pendant dans le Monde des ténèbres, avec une structure physique équivalente, mais comme les personnages, avec une nature différente (par exemple, le désert correspond à un marais, ou un village pacifique devient un village de voleurs délabré). Le Monde de la lumière comme le Monde des ténèbres comportent les huit mêmes zones principales

Fiche technique :


Oracle of Seasons :

Oracle of Seasons se déroule dans le royaume de Holodrum. On peut explorer cet univers pendant les quatre saisons : printemps, été, automne, hiver. Chaque lieu dispose de sa propre saison (sauf le village Horon où la saison change à chaque fois que le joueur y revient) mais il est possible de changer les saisons grâce au sceptre des saisons en allant voir les esprits des saisons dans le temple. Une fois le jeu fini, les saisons se remettent en ordre et c’est toujours le printemps bien qu’il soit toujours possible de modifier les saisons avec le sceptre des saisons.

Il existe un autre monde Subrosia qui se trouve sous terre auquel le joueur peut accéder où il n’y a aucune saison. C’est en ce lieu qu’est tombé le temple des saisons au début de l’aventure.

Oracle of Seasons est lié à Oracle of Ages. Ainsi, en terminant Oracle of Seasons, on peut, par un mot de passe, retrouver sa sauvegarde dans Oracle of Ages et vice versa. Une fois le deuxième jeu terminé, il est possible d’accéder au donjon final et d’affronter les sorcières Twinrova et Ganon.

Chaque jeu possède donc deux versions : une avec l’aventure habituelle, et une dont le scénario est complété par une intrigue concernant la princesse Zelda et Ganon.

Les jeux sont également susceptibles d’être reliés par câble link. Ce système sert exclusivement à l’échange d’anneaux

Histoire

 Link entre dans le temple de la Triforce d’Hyrule, et accède au symbole. Ce dernier lui dit qu’il a une quête à accomplir, et le propulse dans le royaume d’Holodrum. Le héros, évanoui, est recueilli par Din, une jeune danseuse qui voyage avec sa troupe dans laquelle on pourra retrouver Impa, la nourrice de Zelda. Pendant que la troupe danse et chante, un mystérieux tourbillon disperse les membres de la troupe et enlève Din. Il s’agit de Onox, le général des ténèbres. Son but est d’enlever Din qui est en réalité l’oracle des saisons et d’ensevelir le temple des saisons pour que ces dernières soit désordonnées. Il enferme l’oracle dans un château recouvert de ténèbres qui empêche n’importe qui de rentrer.

Impa réveille Link et lui annonce la vérité sur Din et sur la mission que lui a confié Zelda, escorter l’oracle des saisons jusqu’au château d’Hyrule. Elle lui dit d’aller voir l’arbre Bojo qui pourra l’aider. Mais pour aller le voir, il faut une épée. Link part au village Horon et découvre que les saisons changent sans arrêt et dans n’importe quel ordre.

Il apprend que l’épée du héros serait cachée dans la grotte du héros mais ne trouve qu’une vulgaire épée de bois. Il va voir l’arbre Bojo qui lui dit qu’il doit trouver les essences de la nature pour enlever la barrière des ténèbres. Il faut aussi retrouver sous terre le temple des saisons ainsi que le sceptre des saisons qui permet de les contrôler.

Link trouve la première essence de la nature et les ruines du temple. Il découvre le sceptre des saisons mais qui a perdu tous ses pouvoirs. Pour le restaurer, il doit trouver les quatre esprits de la nature qui lui permettent de contrôler une saisons chacun. Le héros part donc à la recherche des essences et des esprits de la nature pour reconstituer le sceptre, sauver Din et remettre en place les saisons.

Fiche technique :


 

Oracle of Anges :

Oracle of Ages se déroule dans le royaume de Labrynna. Ce royaume existe dans deux époques lors de l’aventure : passé et présent. L’interaction entre les deux époques est très importante et il est nécessaire de savoir passer entre les deux pour évoluer.

Dans le présent, Labrynna est dominée par Cité Lynna. Le palais de la reine Ambi n’existe pas dans cette époque, et il est impossible de pénétrer dans la Tour Noire. Au nord-ouest, la ville en ruines de Cité Symétrie domine les alentours. À l’est de cette dernière et donc au nord de la maison de Nayru se trouve la ville de Rouleroche où vivent les Gorons. Le cimetière est à l’est de Cité Lynna. L’île des Tokays est au sud-est de Lynna, tandis que le village des Zoras est au sud-ouest. Au nord de ce village se trouve la forêt des fées.

Dans le passé, Labrynna est dirigé par la reine Ambi. Une partie des donjons à parcourir se trouve à cette époque. Contrairement au présent, le village Symétrie n’est pas en ruines, et le cimetière n’est pas encore construit. À sa place se trouve le labyrinthe au bout duquel se trouve le huitième donjon. Hormis cela, Labrynna dans le passé est géographiquement très similaire à celle du présent. Les grandes lignes du scénario se déroulent dans le passé, notamment avec l’intrigue de la reine Ambi et le combat final contre Veran. L’Arbre Bojo est encore une jeune pousse dans le passé.

Oracle of Ages est lié à Oracle of Seasons. Ainsi, en terminant Oracle of Ages, on peut, par un mot de passe, retrouver sa sauvegarde dans Oracle of Seasons et vice versa. Une fois le deuxième jeu terminé, il est possible d’accéder au donjon final et d’affronter les sorcières Twinrova et Ganon.

Chaque jeu possède donc deux versions : une avec l’aventure habituelle, et une dont le scénario est complété par une intrigue concernant la princesse Zelda et Ganon.

Les jeux sont également susceptibles d’être reliés par câble link. Ce système sert exclusivement à l’échange d’anneaux

Fiche technique :


Link’s Awakening :

Histoire :

Au lancement du jeu, Link est surpris par une tempête alors qu’il navigue sur une mer agitée. Frappé par la foudre, son bateau sombre. Link réchappe du naufrage et échoue sur une plage de l’île Cocolint où il est recueilli par Marine, une jeune fille, qui lui rappelle la princesse Zelda. Link retrouve son épée sur la plage, et son bouclier lui est rendu par Tarkin, le père de Marine. Alors arrive un hibou qui lui hulule : « Réveille le Poisson-rêve et tout te sera expliqué. »

Résolu à rejoindre les siens, Link devra traverser l’île de long en large, explorer de nombreux donjons, résoudre énigme sur énigme afin de récupérer les huit instruments qui pourront libérer le gardien de l’île, le Poisson rêve, de son sommeil.

Les personnages récurrents de la série The Legend of Zelda sont tous absents, mais souvent étrangement évoqués ; de plus certains personnages de l’île bien qu’ayant des noms différents rappellent des gens que Link connaît. The Legend of Zelda: Link’s Awakening est une aventure onirique, en effet, il est souvent fait référence au sommeil, au rêve et au cauchemar. Il existe même un lieu dans le jeu ou l’on accède uniquement en se couchant dans un petit lit et en s’endormant. Il est plusieurs fois clairement indiqué que toute l’île et ses habitants sont contenus dans le rêve du Poisson rêve et cesseront d’exister à son réveil. Il est étonnant de voir dans la scène finale l’intégralité des personnages disparaître, comme le hibou par exemple qui n’était qu’une partie du poisson rêve. De plus, la fin de jeu suggère que toute l’histoire n’est en fait qu’un rêve de Link dérivant sur l’océan, rêve partagé avec le Poisson rêve. Ceci explique de manière logique qu’on ne trouve quasiment aucun lien direct avec le monde d’Hyrule, Zelda ou Ganon. Le poisson rêve relativisera la destruction de Cocolint : l’île continuera à exister dans ses rêves et Link pourra toujours y revenir dans le sommeil.

On peut ainsi voir une partie du subconscient (voire de la mémoire) de Link, mis en évidence par le fait que de nombreux éléments du jeu semblent issus d’anciens épisodes de la série.

La géographie de Cocolint et celle d’Hyrule (sous ses deux faces, à savoir Lumière et Ténèbres) sont très semblables… Il est possible de remarquer que le château du jeu occupe une place centrale, comme dans A Link to the Past. Le village principal se trouve à l’ouest, et juste au Nord se trouve la forêt enchantée. Au sud du village se trouve la plage, non présente dans A Link to the Past qui préférait un lieu tout aussi ensablé, le désert. De même, le temple du Masque et ses statues Armos rappellent le temple de l’Est dans A Link to the Past. La zone cascadeuse de Link’s Awakening rappelle les cascades se trouvant au Nord de la Hutte de la Sorcière, dans A Link to the Past. La carte de la version bêta quant à elle se rapproche énormément de celle de A Link to the Past, bien plus que celle de la version finale.

Les donjons de la montagne, se trouvant au nord, sont le rocher de la Tortue et la tour du Vautour. Ils ne sont pas sans rappeler le rocher de la Tortue et la tour de Ganon / d’Héra dans A Link to the Past. Mais il y a aussi le donjon du marais des Anémones, qui rappelle le bourbier de Souffrance, dont l’entrée est la bouche d’une espèce de monument semblable à un monstre. Comme dit plus haut, le temple du Masque est une référence au temple de l’Est, avec ses espèces de statues aux longues mains. Le cinquième donjon, un poisson-chat entouré de rochers, fait référence au poisson qui offre le médaillon des Secousses.

Les ennemis semblent être pour certains des versions « oniriques » de boss que Link a déjà affronté. Le boss du premier donjon n’est autre que Moldorm, un vers présent dès le début de la saga mais qui a fait office de boss. Le mini-boss du second donjon quant à lui est basé sur les cyclopes du monde des Ténèbres de A Link to the Past. Lenmolas, le vers géant (il y en a trois dans A Link to the Past, dans le second donjon), apparaît dans les dunes de Yarna. Parmi les mini-boss, il est également possible de citer la tête de tortue qui garde le rocher de la Tortue, qui ressemble à Tricéphale dans sa manière de combattre (Tricéphale est le boss du rocher de la Tortue dans A Link to the Past). Il y a aussi le chevalier Squelette Armos, simple monstre, qui devient ici un mini-boss. Dans le temple du Masque Sud, le boss qu’il faut combattre est un Armos Knight. Contrairement à sa version A Link to the Past, il est seul. Enfin, le boss final se décline en plusieurs formes, dont certaines rappellent Agahnim et Ganon. Une des formes de ce boss peut ressembler à la dernière forme de Vaati dans The Legend of Zelda: The Minish Cap (sorti beaucoup plus tard).

Les personnages amis ressemblent aux alliés de Link dans des versions précédentes du jeu : Marine ressemble à Zelda, Tarkin ressemble à l’oncle de Link dans The Legend of Zelda: A Link to the Past. Devant la maison des Coquillages se trouvent deux arbres qui parlent. Il s’agit bien sûr des arbres ici du monde des Ténèbres dans A Link to the Past (la maison aux Coquillages n’étant elle-même qu’un arbre qui parle « élargi », à l’instar des cabines téléphoniques et de la hutte de la sorcière qui sont également des arbres « élargis »). Dans A Link to the Past, il y a une grotte dans laquelle se trouve un vase. En y versant de la poudre magique, un petit démon apparaît et double la capacité magique de Link. Dans Link’s Awakening, ce démon réapparaît plusieurs fois et dans les mêmes circonstances, pour booster le stock de flèches, de bombes et de poudre magique du héros.

L’ambiance du jeu est souvent mélancolique : ainsi, un petit fantôme vient hanter Link en sortant du domaine Zora et demande de lui faire visiter son ancienne maison afin qu’il puisse reposer en paix dans le cimetière. Il est assez souvent fait référence à la mort, dans le cimetière, mais aussi près de la dépouille du coq volant. Le demi-boss du cinquième niveau est un ancien chevalier mort. Si le jeu est fini sans perdre une seule fois, Marine apparaît sous la forme d’un petit ange volant. Dans la version DX, les développeurs ont ajouté une très courte scène à la fin du jeu où il est possible de voir le visage de Marine se transformer en mouette pour visiter le monde comme elle en rêvait dans le jeu.

Marine a ainsi souvent l’habitude de regarder le ciel, assise sur des rochers et à rêvasser des heures durant. Elle aime aussi chanter une mélodie assez triste qui calme instantanément tous les personnages du jeu, la Ballade du Poisson-Rêve. Marine souhaitait partir avec Link par-delà les mers, mais plus tard, elle veut plutôt que Link reste éternellement sur l’île Cocolint. Ceci étant en contradiction totale avec les aspirations de Link à quitter l’île. Marine est la dernière personne qui disparaît lors de la disparition de l’île Cocolint.

Les dialogues sont variés et évolutifs, et bénéficient d’une bonne traduction. Quelques petits détails rendent le jeu plus vivant (pêche à la ligne introduite dans cet opus, vol dans les boutiques…).

 

Fiche technique :


A Link Between Worlds :

(Je n’ai pas joué à celui-ci)

A Link Between Worlds se déroule dans le même monde que A Link to the Past, mais la topographie peut varier par endroit. Les donjons, bien qu’étant au même endroit, sont différents. Le jeu dispose d’un monde parallèle comme dans A Link to the Past, d’où son nom, et chacun des mondes a sa propre Triforce. Ce monde parallèle se nomme Lorule et la princesse de ce royaume s’appelle Hilda. Pour passer d’un monde à l’autre, Link doit traverser des fissures présentes dans certains murs.

Histoire :

Le jeu se déroule longtemps après A Link to the Past, après les évènements de Link’s Awakening. Link, jeune apprenti forgeron, doit rapporter à un soldat son épée oubliée. Arrivé au sanctuaire, il surprend le magicien Yuga[6] s’en prendre à la prêtresse Célès et la transformer en tableau. Link décide alors de s’approprier l’épée pour combattre Yuga mais en vain, ce dernier ayant pris la fuite et se dirigeant vers le château de la Princesse Zelda. Par la suite, le sage Sahasrahla convainc Link de retrouver trois pierres afin de récupérer l’épée de légende et vaincre Yuga. Cependant, le magicien parvient à transformer Link en peinture, ce dernier devenu alors prisonnier d’un mur de donjon. Heureusement, le mystérieux bracelet que l’étonnant coéquipier Lavio lui a donné plus tôt permet de conjurer ce sort et permet ainsi au jeune Link de se transformer en peinture et revenir à son état normal à sa guise.

Une fois les trois pierres et l’épée de légende récupérées, Link affronte de nouveau Yuga, mais sans succès, la Princesse Zelda ayant été transformée à son tour en tableau. Link découvre alors sur un mur du bureau de Zelda une faille particulière lui permettant d’atteindre un autre monde, celui de Lorule. Assistant alors à la résurrection de Ganon puis à sa fusion avec Yuga, il perd conscience à la suite d’un coup de celui-ci. Alors que tout semble perdu, un autre personnage intervient : la princesse Hilda, souveraine de Lorule, qui entrave Yuga puis sauve Link en le téléportant hors du palais de Lorule. Elle entre alors en contact télépathique avec Link, et lui indique que Yuga a emprisonné sept sages dans ses tableaux. Link se charge donc de parcourir les sept donjons de Lorule et de sauver les sages un par un, dans la forêt de squelettes, le repaire des bandits, le palais des ténèbres, le palais des sables, le palais du marais, le rocher de la tortue, et le palais de glace.

Se préparant à combattre, il entre dans le palais de Lorule, libéré de son sceau par Hilda. Après avoir vaincu les quatre gardiens, il entre dans la salle du trône. Là, il voit Hilda contemplant le portrait de Zelda. Celle-ci se tourne alors vers Link et lui raconte l’histoire de son royaume, comment il existait autrefois une Triforce propre à celui-ci, et qu’à la suite de multiples conflits visant à s’emparer de cette dernière les ancêtres de Hilda décidèrent de détruire le Pouvoir, plongeant Lorule dans la désolation. Elle expose à Link son but : acquérir la Triforce d’Hyrule, et de fait révèle son vrai visage : elle libère Yuga et s’empare de la Triforce de la sagesse contenue dans Zelda. Link ayant apparemment vaincu Yuga, elle demande à ce dernier de lui transférer la Triforce de la Force. Mais c’est Yuga qui absorbe Hilda et Link doit ainsi le vaincre une nouvelle fois. Ceci fait, Zelda redevient constituée de 3 dimensions. Mais Hilda se réveille et veut encore prendre la Triforce quand Lavio intervient, se révélant être le Héros de Lorule ayant déserté de ce pays, et convainc Hilda qu’il vaut mieux renvoyer Link et Zelda dans leur monde par la faille jadis utilisée par Yuga avec la complicité d’Hilda. Link et Zelda étant revenus en Hyrule, et la Triforce étant complétée, ils la touchent et font ensemble le vœu que la Triforce de Lorule soit recréée. Hilda les remercie alors de son royaume qui a retrouvé son panache d’antan.

 

Fiche technique :


Tri Force Heros :

(Je n’ai pas joué à celui-ci)

Le jeu se déroule dans le royaume d’Estoffe, dans lequel la mode a une grande importance. À la suite d’un maléfice jeté par Sister Lady, la princesse Mousseline se retrouve vêtue d’une tenue dépourvue de classe, lui entraînant un sentiment de honte. Son père le roi Frisette a alors lancé un recrutement de héros pour lever la malédiction, afin de réunir les trois héros Totem de la légende.

Le jeu se passe plusieurs années après les événements de A Link Between Worlds. Le joueur incarne le même héros qui après plusieurs péripéties se retrouve dans ce royaume dans lequel il cache son identité en revêtant différentes tenues. L’origine des deux autres héros n’est pas connue.

Fiche technique :


The Legend of Zelda :

(Je n’ai pas joué à celui-ci)

The Legend of Zelda est le premier jeu de la série du même nom. Les évènements qui se déroulent dans le jeu prennent place après ceux qui surviennent dans The Legend of Zelda: Tri Force Heroes (sorti en 2015) et avant ceux de Zelda II: The Adventure of Link (sorti en 1987). Le jeu se situe chronologiquement à la fin de l’univers parallèle de la série où Link a été incapable de vaincre Ganon dans l’épisode Ocarina of Time.

 

The Legend of Zelda prend place dans un univers médiéval-fantastique. L’action se déroule dans le royaume d’Hyrule[15], où trois personnages dominent les évènements : le héros Link, la princesse Zelda et le méchant Ganon. Hyrule met en scène la mythologie de la Triforce, une relique composée de trois triangles magiques qui donnent un pouvoir immense à son détenteur. Chacun de ces triangles représente une valeur : la puissance (appelée force plus tard dans la série), la sagesse et le courage[16].

Hyrule comporte huit donjons labyrinthiques souterrains disséminés aux quatre coins du royaume, qui ont chacun une forme particulière évoquée par leur nom : Aigle, Lune, Manji, Serpent, Lézard, Dragon, Démon et Lion, ainsi qu’un dernier donjon dans la montagne de la mort, le repère de Ganon, qui ressemble à une tête de mort. L’ensemble des zones souterraines est appelé « monde sublunaire » et la surface est appelée « monde extérieur ». Le sud-est est une immense région verdoyante, où le héros débute la partie, avec des forêts et des cours d’eau. À l’ouest se situe le grand cimetière du royaume et les effrayants bois perdus. Une chaîne de montagnes particulièrement sauvage se dresse au nord du royaume d’Hyrule, où se trouve notamment la montagne de la mort, dans laquelle se situe le palais de Ganon. Il n’y a cependant pas de château d’Hyrule, qui n’apparaît que dans les prochains épisodes de la série.

Fiche technique :


The Adventure of Link :

(Je n’ai pas joué à celui-ci)

Zelda II: The Adventure of Link est la suite directe du jeu The Legend of Zelda sorti un an plus tôt en 1987. Les évènements qui se déroulent dans Zelda II prennent place après ceux qui surviennent dans ce premier épisode. Le jeu se situe donc à la fin de la chronologie de la série qui considère que Link a été incapable de vaincre Ganon dans l’épisode Ocarina of Time. Si Nintendo veut au départ faire du jeu une suite directe, la firme japonaise le considère désormais plutôt comme ce qui se passe en parallèle dans la vie de Link à ce moment-là

L’action se déroule dans le royaume d’Hyrule, inventé par Shigeru Miyamoto qui puise son inspiration dans son enfance alors qu’il s’amuse en explorant la ville de Kyoto, ses grottes, ses champs et ses forêts. Dans Zelda II, le royaume est composé de vastes territoires à explorer, agrémentés de montagnes et de plaines sur lesquelles courent des chemins et des rivières, ainsi qu’une île labyrinthique. Le personnage rencontre différents terrains aux environnements variés, composés de reliefs ou de végétations (route, herbe, forêt, désert, rivière, marécage, montagne, cimetière…)]. Les palais et donjons d’Hyrule sont non-linéaires et vastes

Fiche technique :


Information chronologique :

 

 


Source :

wikipedia.org

Zelda – Chronologie + Histoire d’Hyrule et les annecdotes [HD] :

Rédigé par Alexis Depris.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :